Facebook Pixel Skip to content

« Papayou » de Mathias Aregui

Livre pour enfant dès 7 - 8 ans

Livre "Papayou" de Mathias Aregui

Dans la rubrique « littérature jeunesse », Epopia vous propose de découvrir les coups de cœur littéraires des lutins d’Epopia ! Roxane, bibliophile et libraire dans une autre vie, partage aujourd’hui avec nous son avis sur le livre pour enfant « Papayou » de Mathias Aregui !

Une immersion inédite dans le métier du journalisme pour les élèves du CM1 à la sixième.

Déjouer les fausses informations, comprendre un journal et écrire le sien : Epopia dévoile une nouvelle aventure où les élèves se transforment en apprentis journalistes. L’histoire est coéditée par une réelle équipe de rédaction.

Je découvre le concept !

Synopsis / Résumé du livre "Papayou"

Cette adaptation libre d’un conte japonais traditionnel (Hanasaka Jiisan), nous plonge dans une jungle luxuriante où vivent un vieux singe, Papayou, et son chien magique. Pipou a en effet le don de déterrer des trésors et de susciter la sympathie de tous, sauf de Bachkopf, le méchant de l’histoire. Jaloux de cette amitié et de la popularité des deux compères dans le village, il va, par le biais de maintes ruses, tenter de se débarrasser de ce chien pas comme les autres…

La newsletter qui fait lire les enfants !

Recevez chaque semaine des articles dédiés à la lecture et la littérature !

Vous êtes ?

Informations du livre "Papayou"

Auteur / Illustrateur : Mathias Aregui

Maison d’édition : Thierry Magnier

Catégorie : BD

Nombre de pages : 48

ISBN : 9791035201326

Où se procurer le livre ?

Résumé du livre "Papayou" de Mathias Aregui

Quelles sont les valeurs enseignées par le livre "Papayou" ?

L'avis de Roxane

Avis sur le livre

On connait Mathias Aregui pour avoir réalisé un certain nombre d’albums jeunesse à quatre mains avec Anne-Margot Ramstein. Le plus récent en date est La Perle, aux éditions La Partie, qui retrace de manière poétique le long voyage d’une perle. Avec Papayou, les éditions Thierry Magnier font une nouvelle fois place à de la bande dessinée dans leur collection d’albums, après notamment le beau Kodhja de Thomas Scotto et Régis Lejonc.

Dans ce récit grand format (27 x 37), nous suivons une communauté de singes vivants dans la jungle et qui, malgré leur apparence et leurs grands yeux noirs, ont des traits bien humains. Parmi eux se trouve l’aîné Papayou et son chien magique Pipou, qui parvient à déterrer n’importe quel trésor. Ce conte fantastique aborde les thèmes de la jalousie, de l’exclusion sociale mais aussi du deuil et de l’absence. Et pour que le conte puisse dégager sa morale, il a bien sûr  besoin d’un protagoniste (Papayou) mais également d’un antagoniste: le terrible Bachkopf.

Mathias Aregui nous présente d’abord Papayou, héros éponyme de l’histoire. Sa réputation semble être bien installée au sein de sa communauté et il doit ce statut social à un “trésor” qu’il a trouvé, le chien Pipou. Pipou trouve tout: de la nourriture, des objets, tout ce qui peut servir les autres singes. C’est pour cela que le duo est tenu en haute estime par leurs compères. Toutefois, avant l’arrivée de Pipou, un autre membre de la communauté remplissait déjà cette fonction. Bachkopf, loin d’être magique, avait de la force, et c’est cela qui constituait son avantage par rapport aux autres. On voit d’ailleurs qu’il accomplissait les mêmes actions que le nouvel arrivant. Le comique de répétition utilisé au fil du récit soulève une réflexion plus profonde que le simple recourt au ressort humoristique. Il crée un effet miroir entre protagoniste et antagoniste. Mais Bachkopf ne peut accepter cet alter ego canin. Le narrateur indique “(…) destituant Bachkopf de ses fonctions primaires, faisant naître en lui un volcan de frustration”, l’arrivée du chien provoque un bouleversement et l’exclusion sociale du géant. Il n’a plus sa place dans cette méritocratie et cela crée un sentiment de jalouse et, pire, de haine en lui.

Pour éliminer cette menace, Bachkopf est prêt à tout, même à commettre l’irréparable. Heureusement, le karma existe bien dans ce conte japonais et l’antagoniste qui a toujours voulu apporter quelque chose à la communauté, va récolter ce qu’il a semé. Malgré les thèmes sérieux abordés dans le récit (le deuil, l’exclusion, etc.), les actions se déroulent de manière humoristique. Mathias Aregui emploie un langage très parlé et ponctue le récit de commentaires amusants. Des éléments linguistiques reviennent régulièrement, formant comme un motif. On alterne entre langue orale et envolée lyrique ce qui rythme le récit et nous tient en haleine.

Plusieurs éléments graphiques nous indiquent qu’il s’agit bien d’une BD pour la jeunesse, notamment la taille des caractères qui est suffisamment lisible pour les plus jeune et les flèches qui apparaissent parfois entre les cases aident le lecteur à comprendre le sens de lecture de la planche. Dans cette BD, Mathias Aregui a choisi une palette de couleurs limitées ce qui rend l’impact et la lisibilité de la colorimétrie d’autant plus forts. Il alterne entre couleurs froides et couleurs chaudes. L’antagoniste est représenté en rouge, l’opulence des trésors apportés est illustrée en jaune par exemple et les rêves de Papayou sont séparés du rythme du récit avec la couleur bleu.

Papayou se positionne en véritable expérience de lecture dont la taille de l’album invite le lecteur à plonger dans l’histoire. Il en ressortira ému et chamboulé de cette expérience, sans réellement savoir si ses larmes à la fin du récit sont des larmes de joie ou de tristesse.

Epopia, le jeu qui donne envie de lire aux 5-10 ans !

Epopia fait lire et écrire les enfants du CP au CM2, à travers des aventures par correspondance postale, dont ils sont les héros ! Partagez le goût de l’écriture et de la lecture avec votre enfant et vivez ensemble une histoire formidable !

Je découvre Epopia !

No comment yet, add your voice below!


Add a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rechercher un article
Une immersion inédite dans le métier du journalisme pour les élèves du CM1 à la sixième.

Déjouer les fausses informations, comprendre un journal et écrire le sien : Epopia dévoile une nouvelle aventure où les élèves se transforment en apprentis journalistes. L’histoire est coéditée par une réelle équipe de rédaction.

Découvrir le concept !
+ de 1000 classes du CP au CM2 ont déjà utilisé Epopia comme support pédagogique !
Je suis enseignant(e), je découvre l'offre école !

Epopia, le jeu de rôle littéraire intelligent et "sans écran" qui fait rêver les 5 - 10 ans !
Je suis parent, je découvre le concept !Je suis enseignant(e), je découvre l'offre école !