Facebook PixelUne bien mystérieuse disparition à la réserve naturelle ! - Le blog Epopia

Une bien mystérieuse disparition à la réserve naturelle !

Le directeur de la réserve naturelle a disparu ! Comment faire ? Il y a tant de décisions à prendre et d’animaux à soigner. Il faut vite trouver quelqu’un pour le remplacer ! Voici le début de la nouvelle histoire d’Epopia, « Ma réserve naturelle ». Disponible depuis un peu plus d’un mois, elle rencontre déjà un grand succès et dès la première semaine, de nombreux d’enfants ont été propulsés aux commandes de leur propre réserve animalière. Derrière cette folle aventure se cache Lydie qui nous livre tous ses secrets de fabrication !


Le concept Epopia

Epopia fait lire et écrire les enfants, de 5 à 10 ans, à travers des aventures par correspondance postale, dont ils sont les héros ! Partagez le goût de l'écriture et de la lecture avec votre enfant et vivez ensemble une histoire formidable !

Découvrir le concept

Elle a imaginé et crée une histoire pleine de rebondissements : enquêtes à mener, animaux à sauver, territoires à explorer, conflits à gérer, découvertes étonnantes d’animaux étranges et de plantes aux drôles de vertus… et ce n’est qu’une partie des péripéties qui attendent le nouveau responsable de la réserve !

Écrivaine et rédactrice, c’est elle qui répond à toutes les questions de nos apprentis directeurs et directrices et aujourd’hui aux nôtres !

lydie 2

Bonjour Lydie, comment t’est venue l’idée de l’histoire  «Ma réserve naturelle»?

Petite, j’adorais les livres dont vous êtes le héros et tous les ouvrages concernant les animaux : encyclopédie, romans, magazines…, je lisais tout ! J’aimais passionnément la lecture et les animaux ! Quand il a été question de créer une histoire pour Epopia, je n’ai pas eu à chercher très loin. Très vite, il a été évident que l’histoire parlerait d’animaux, puis que l’enfant serait propulsé aux commandes de sa propre réserve animalière et qu’il vivrait des aventures étonnantes.

carte territoire animalier

Où puises-tu ton inspiration ?

Je lis toujours beaucoup et j’aime les reportages sur les animaux bien sûr, mais aussi ceux qui parlent de nature et de voyages. Je n’hésite pas à puiser dans les ressources que j’ai accumulées tout au long de mon expérience professionnelle d’animatrice et de botaniste. Et puis, la lecture des lettres des enfants est également une belle source d’inspiration !

Comment t’es venue l’idée des personnages : leurs noms, leurs caractères…

Je me suis inspirée du fonctionnement d’un parc naturel, de la façon dont est constituée une équipe. Puis à partir des clichés de chaque métier, j’ai créé le tempérament des personnages en n’oubliant pas de saupoudrer le tout d’une bonne dose d’humour !

Quelle est ta mission à Epopia ?

Je poursuis l’écriture de « Ma réserve naturelle ». Pour que les histoires s’adaptent à tous les niveaux de lecture, elles sont écrites 3 fois avec un niveau de langage différent pour chaque version. Une gymnastique intellectuelle qui ne me déplaît pas même si ce n’est pas toujours simple ! Je réponds évidemment aux courriers des enfants avec un grand plaisir. C’est un vrai bonheur de voir vivre l’histoire que l’on a imaginée. Je m’occupe également des activités ludiques et éducatives que l’on retrouve dans l’histoire. Dans une ancienne vie, j’ai été animatrice-conceptrice scientifique, professeur de sciences de la vie et de la terre, récolté des plantes médicinales et fabriqué des cosmétiques naturels. Les enfants et les plantes, ça me connaît !

Parle-nous des premiers courriers ?

J’étais assez anxieuse à l’ouverture des premiers courriers. Je me demandais si les enfants allaient accrocher à l’histoire. C’est donc avec une grande joie que j’ai découvert que la majorité d’entre eux s’était vraiment prise au jeu. Les enfants posaient des questions pratiques, racontaient des blagues… Samy, le petit garçon de l’histoire, a même reçu des dessins et des cadeaux !

ani_grouguignon_1024
Samy

Cette histoire plaît-elle autant aux filles qu’aux garçons ?

Eh bien oui ! Nous avons presque autant de directeurs que de directrices ! Les animaux et la nature sont des thèmes assez universels, qui plaisent à tous les enfants.

Rendez-vous sur la page des histoires Epopia pour en apprendre davantage sur cette nouvelle aventure et découvrir les premières lettres que recevront vos enfants !

Plume

Plume

Messagère ailée, mascotte d'Epopia, Plume vous dévoile tous les dessous de notre projet littéraire innovant !

6 réactions sur “Une bien mystérieuse disparition à la réserve naturelle !

  • 18 octobre 2015 at 12 h 53 min
    Permalink

    Bonjour,
    Je viens de découvrir le concept de « Rêve aux lettres », je trouve ça génial !
    J’aimerais inscrire ma classe de CP pour l’histoire du parc animalier à partir de janvier pour 4 courriers.
    Serait-il possible d’adapter les courriers pour une classe ? Est-ce suffisant d’écrire « la classe de cp » pour le nom de l’enfant ?
    Bien entendu, la carte, le badge, … seraient du matériel appartenant à la classe (donc en 1 seul exemplaire)
    J’espère vraiment avoir une réponse de votre part pour pouvoir me plonger dans ce projet. A très bientôt.
    Laurence MERA

    Reply
    • Rémy Perla
      26 octobre 2015 at 12 h 22 min
      Permalink

      Bonjour Laurence,

      Rêve aux Lettres s’adresse, pour le moment, de manière personnelle à chaque enfant et est donc uniquement destiné à un usage familiale.

      Vous pouvez cependant l’adapter à un contexte de groupe en passant par un enfant intermédiaire. C’est ce que nous avons fait l’an dernier avec une école de primaire qui utilisait Rêve aux Lettres en classe. La maîtresse a inscrit un enfant fictif (un neveu imaginaire) qui hérite du trône mais ne peut pas l’assumer car il part en voyage. L’enfant écrit donc une lettre à la classe pour lui demander de l’aider dans la gestion de son royaume. Il fait ainsi le lien entre les personnages de l’histoire et l’ensemble de la classe qui lui vient en aide. La classe tout entière dirige le royaume et vie l’aventure ensemble, ce qui entraine des débats enflammés au sein de la classe.

      Voici le témoignage de l’enseignante à la fin de son année :

      « Je suis très contente de cette aventure partagée avec mes élèves : pour avoir mis en place l’an dernier une correspondance scolaire avec une autre classe marquée par une rencontre avec les correspondants, je peux dire que cette année les échanges avec le royaume ont remporté la victoire haut la main ! Chaque courrier reçu était source d’excitation, il fallait absolument découvrir les nouvelles données par nos fidèles conseillers. Pas d’essoufflement ni de baisse de motivation.

      Nous avons eu l’occasion de travailler le débat, l’argumentation et de favoriser le travail de groupe. Niveau travail de langue, nous avons pu / du écrire pour donner nos réponses, en respectant la structure de la lettre, en utilisant des tournures particulières ; nous avons été obligés de nous relire pour remanier des phrases, améliorer nos tournures, éviter les répétitions… Un travail riche, qui avait du sens pour les élèves. Bref, merci de nous avoir permis de vivre cette aventure ! »

      Vous pouvez donc, vous aussi, utiliser ce stratagème pour vivre une grande aventure avec votre classe !
      N’hésitez pas à nous contacter : bonjour@reveauxlettres.fr

      Reply
  • 20 janvier 2016 at 18 h 17 min
    Permalink

    Bonjour,

    Je me permets de vous envoyer un commentaire pour vous prévenir qu’il y a un grand nombre de fautes d’orthographe dans votre blog. « TouS ses secrets », « comment t’esT venue l’idée »…
    Je suis orthophoniste et avant de conseiller votre concept, qui est très chouette, je voudrais m’assurer que la personne qui répond aux enfants le fait sans erreur.

    Merci

    Reply
    • Mélanie
      22 janvier 2016 at 11 h 02 min
      Permalink

      Bonjour Justine,

      Merci à vous de souligner ces erreurs. Nous ne sommes pas à l’abri de coquilles surtout lorsqu’il s’agit de posts ou d’articles sur les réseaux sociaux où nous sommes dans l’immédiateté.
      Pour les courriers, nos écrivains prennent le temps de bien les relire, et ceux-ci passent également par les mains d’enseignants.
      Nous vous remercions pour votre enthousiasme,
      Bonne journée !

      Reply
  • 15 février 2016 at 14 h 24 min
    Permalink

    Bonjour, J’ai fais l’essai avec un premier envoi de lettre pour mon fils Thibault, il a tres vite et bien réagit… les yeux brillaient de mille feux . Cependant j’ai une doute sur le final et sur la decouverte du « mensonge » de cette fabuleuse histoire, qu’il n’a pas de grand Oncle Celestin, que ce parc n’existe pas etc … comment faire pour gérer ses futures eventuelles questions ?
    Merci de votre retour.
    sylvie

    Reply
    • Mélanie
      16 février 2016 at 15 h 14 min
      Permalink

      Bonjour Sylvie,

      En effet, Rêve aux Lettres joue avec cette frontière entre rêve et réalité, afin de stimuler l’imagination des enfants. Nous conseillons aux parents de ne jamais mentir à leurs enfants. Si l’enfant est enthousiaste et demande si c’est vrai, nous proposons de demander à l’enfant ce que lui en pense, ce qu’il aimerait, et de creuser la question avec l’enfant sans nécessairement avoir besoin de poser une certitude : les courriers ont-ils l’air vrai ? L’adresse est-elle cohérente ? L’histoire est-elle plausible ? Existe-t-il des magiciennes (par exemple)… L’idée est que, savoir si l’histoire dépend de la réalité ou de la fiction n’apporte finalement pas grand-chose ; dans la vie, on ne sait jamais vraiment où est le vrai et où est le faux ; mais qu’il est plus intéressant pour l’enfant de prendre conscience de ce que lui aimerait. Est-ce que le fait de vouloir que ce soit vrai, ne suffit pas à en faire quelque chose d’important ? Que ce soit vrai ou faux, il y a bien quelqu’un qui écrit ces lettres, et quelqu’un qui lit les réponses ? Une telle discussion suffit généralement à faire réfléchir l’enfant, à envisager et apprivoiser l’idée que ce soit juste une histoire imaginaire, mais que cela reste malgré tout une expérience fabuleuse !

      Si l’enfant demande directement si c’est un jeu, vous pouvez répondre par l’affirmative. S’il demande si c’est vous qui écrivez les courriers, répondez que ce n’est pas le cas (et c’est la vérité). Si l’enfant est inquiet, il faut lui expliquer que c’est un jeu, mais dont il est le héros. Les parents connaissent mieux leur enfant que nous et savent généralement trouver la bonne distance.

      Enfin, l’enfant peut surtout partager ses doutes avec les personnages de l’histoire, en leur demandant leur avis à eux. C’est une question que nous recevons de temps en temps, et nous y répondons en faisant un peu de philosophie sur cette notion de vrai et de faux, sur la subjectivité de cette notion, en repartant du « Je pense donc je suis » de Descartes, ce qui permet d’accompagner intelligemment l’enfant sur ces questions essentielles au développement de sa pensée logique et de sa pensée critique.

      Croire très fort à quelque chose étant enfant peut parfois créer un peu de frustration, mais cela créé surtout de très bons souvenirs. Les rêves qui nous nourrissent enfants nous aident à grandir et à mieux réfléchir et préparer nos rêves d’adultes. C’est en tous cas ce que nous pensons chez Rêve aux Lettres.

      En espérant vous avoir éclairé ;)

      Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *