Facebook Pixel Skip to content

Améliorer l’apprentissage de la lecture chez l’enfant

Comment améliorer la lecture de son enfant ou de ses élèves en CP / CE1 ?

Améliorer l'apprentissage de la lecture chez l'enfant

Environ 20% des enfants qui entrent en classe de 6ème ne maîtrise pas la lecture1. C’est l’un des constats sur lequel s’appuie le CNESCO (Conseil National de l’Évaluation du Système Scolaire) et l’IFE (Institut Français de l’Education) pour adresser leurs 47 recommandations au ministère de l’éducation, publiées vendredi dernier.

Epopia, le jeu qui donne envie de lire aux 5-10 ans !

Epopia transmet le plaisir de la lecture et de l’écriture aux enfants de 5 à 10 ans. Découvrez ce jeu littéraire qui a déjà fait lire et écrire avec passion plusieurs dizaines de milliers d’enfants dans le monde entier !

Je découvre le concept !

Quels sont les 10 points à retenir ?

Avec comme président le professeur émérite Jean Emile Gombert (psychologie cognitive des apprentissages) et soutenues par un jury de 18 membres, constitué de parents d’élèves, d’enseignants, de directeurs d’école, d’inspecteurs, ces recommandations d’experts s’articulent autour de différents axes pour améliorer l’apprentissage de la lecture.
Comment améliorer l'apprentissage de la lecture en CP CE1

Identifier les mots

Comment améliorer la lecture des élèves

Sans débattre sur les différentes méthodes de lecture, qui pour Michel Lussault (directeur de l’IFE) ne sont qu’un « marronnier » pour les journalistes2, il est important d’apprendre aux élèves à identifier les syllabes et les phonèmes (sons) et à maîtriser le principe alphabétique dès la maternelle. « Peu importe si l’on part du son pour aller vers les lettres ou des lettres pour aller vers le son : en revanche, ce que l’on sait, c’est que le lien doit être fait pour entrer dans la lecture » (propos rapportés d’après les recherches de Roland Goigoux, professeur des universités spécialiste dans l’apprentissage de la lecture).

Au CP, il faut introduire une dizaine de «correspondances graphèmes-phonèmes» (par exemple O-U = OU) et faire participer les élèves à voix haute. Parmi les recommandations, il est également mentionné l’importance de développer le vocabulaire des enfants. À 4 ans, les élèves issus des milieux favorisés possèdent environ 1000 mots de vocabulaire supplémentaires aux autres enfants. Et pour cela, il faut écrire.  L’écriture favorise la mémorisation des mots et  leur orthographe. « Apprendre à lire, c’est aussi apprendre la graphie des mots » souligne Michel Lussault.

« S’il semble que les élèves d’aujourd’hui décodent aussi bien les mots écrits et comprennent aussi bien les textes les plus simples que ceux d’hier, leur vocabulaire est plus restreint, leur orthographe et leur syntaxe souvent déficientes, et leur compréhension des textes complexes, notamment des textes informatifs, dégradée. »
Préface des recommandations du jury

Développer la compréhension

Apprentissage de la lecture CP / CE1

Selon une étude menée entre autres par Thierry Rocher, en fin de collège, 20 % des élèves sont en difficulté dans la compréhension de textes écrits.

Pour favoriser la compréhension des mots, les spécialistes conseillent de commencer par les mettre en scène (comme par exemple par les jeux, le théâtre, la motricité) et de lire des histoires en classe pour amener le plaisir de la lecture chez les jeunes lecteurs. Il faut également pratiquer régulièrement l’acte de lire car selon Michel Lussault « plus on lit, mieux on lit ».  Et en fonction des objectifs, il faut tenter de varier les supports de lecture. Et surtout, il faut pratiquer la lecture durant toute la scolarité en ne se limitant pas aux moments dédiés à l’enseignement du français.

La newsletter qui fait lire les enfants !

Recevez chaque semaine des articles dédiés à la lecture et la littérature !

Vous êtes ?

Lire à l’heure du numérique

Comment améliorer la lecture des enfants et élèves en difficulté
Les nouvelles technologies changent le rapport à la lecture et à l’écriture. Très présentes dès le plus jeune âge, le président de l’IFE estime que nous n’avons pas encore suffisamment de recul pour estimer l’impact réel de ces technologies mais il est de ceux qui croient que le geste d’écriture n’a rien à voir lorsqu’il est fait avec les outils numériques que lorsqu’on utilise un stylo. Alors sans aller jusqu’à proscrire ces outils, il faut rester prudent et ne les faire intervenir que progressivement au cours de la scolarité et surement pas dès le plus jeune âge.

Certaines mises en gardes apparaissent ainsi dans les recommandations des experts telles que celle-ci : « De nombreux logiciels d’aide à l’apprentissage peuvent être trouvés dans le commerce, certains d’entre eux sont accessibles sur Internet. Seule une minorité de ces outils numériques ont fait l’objet d’une validation scientifique après une expérimentation rigoureuse dans les classes. »

Prendre en compte la diversité des élèves

Comment améliorer la lecture de mon enfant

Il est clair que « le fossé se creuse entre les meilleurs élèves et ceux en difficulté. » De plus, il apparaît, en France plus que dans d’autres pays, un lien très fort entre les performances en lecture et le milieu socio-économique et culturel, ce qui nous interpelle sur la capacité de notre école à compenser les inégalités liées à l’environnement extra-scolaire des élèves.

L’un des objectifs majeurs de ce « programme » est l’acquisition de la littératie pour tous. La littératie est défini comme « l’aptitude à comprendre et à utiliser l’information écrite de la vie courante, à la maison, au travail et dans la collectivité en vue d’atteindre des buts personnels et d’étendre ses connaissances et ses capacités ». Il est le versant positif de l’illettrisme. Et parce que chaque enfant évolue dans un foyer différent, il faut impliquer, soutenir  et accompagner tous les parents pour favoriser une interaction autour de l’écrit et créer des temps dédiés parent/enfant à la lecture. Les parents sont les premiers à montrer l’exemple à leurs enfants et doivent être soutenus pour accompagner l’enfant dans la lecture et l’écriture4.

Apprentissage de la lecture

Epopia, le jeu qui donne envie de lire aux 5-10 ans !

Epopia fait lire et écrire les enfants du CP au CM2, à travers des aventures par correspondance postale, dont ils sont les héros ! Partagez le goût de l’écriture et de la lecture avec votre enfant et vivez ensemble une histoire formidable !

Je découvre Epopia !

No comment yet, add your voice below!


Add a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ces articles devraient également vous intéresser...
Rechercher un article
Epopia, le jeu littéraire qui fait lire, écrire et rêver les enfants de 5 à 10 ans !

Concept original, unique et innovant, Epopia insuffle le plaisir de la lecture et de l'écriture aux 5 - 10 ans ! Découvrez ce jeu littéraire qui fait lire, écrire et progresser les enfants du CP au CM2 tout en stimulant leur créativité !

Découvrir le concept !
+ de 1000 classes du CP au CM2 ont déjà utilisé Epopia comme support pédagogique !
Je suis enseignant(e), je découvre l'offre école !

Epopia, le jeu de rôle littéraire intelligent et "sans écran" qui fait rêver les 5 - 10 ans !
Je suis parent, je découvre le concept !Je suis enseignant(e), je découvre l'offre école !