Les 5 solutions pour un été studieux !

À l’approche de la fin d’année scolaire, la gestion de cette grande coupure estivale de 2 mois pose question à la plupart des parents. Comment faire pour que mon enfant n’oublie pas tout ce qu’il a appris pendant l’année ? Comment ne pas perdre complètement le rythme scolaire ? Comment préparer au mieux sa rentrée scolaire et l’armer pour affronter la classe supérieure ? À ces questions fondamentales, il existe une panoplie de réponses, du cahier de vacances, aux cours particuliers, en passant par les jeux éducatifs.
Voici les 5 solutions pour aider vos enfants à passer le cap des grandes vacances !

Solution n°1 : les cahiers de vacances pour s’acheter une bonne conscience

Lorsque l’on songe à garder un pied dans l’école durant les grandes vacances, le réflexe numéro un des parents est de penser aux célèbres cahiers de vacances. Déclinés par niveau scolaire et organisés autour d’une quarantaine de leçons à réaliser jour après jour, ces cahiers sont le support préféré des parents. « 4 millions de cahiers de vacances se vendent chaque année en France», indique Cécile Labro, directrice parascolaire chez Hachette Editions. Peu chers, colorés et simples à transporter, même les enfants apprécient le moment où ils les reçoivent, voyant cela comme une réserve de jeux pour ne pas s’ennuyer de tout l’été. Mais avouons-le, dans la pratique, les choses sont loin d’être aussi roses

france-interSi les premiers jours, la majorité des enfants s’applique à bien faire tous les exercices, très vite, les leçons sont abandonnées pour finalement finir l’été avec un cahier complètement délaissé. Interrogé à l’émission de France Inter, Phillipe Meirieu, professeur en sciences de l’éducation confirme : « Les enquêtes montrent qu’environ 80% des cahiers de vacances commencés ne sont pas finis, et ne vont pas au-delà de la 3ème, 4ème, 5ème ou 6ème page. Et dans la majorité des cas, ce sont les filles qui les font car elles sont toujours un peu plus studieuses. Ceux qui font les devoirs des cahiers de vacances sont ceux qui en ont le moins besoin et qui travaillent relativement bien ».

Ainsi, après quelques tentatives pour essayer de faire respecter le rituel de la page d’exercice, les parents aussi se lassent, préférant passer leurs vacances à partager de bons moments avec leurs enfants plutôt que de prolonger la galère des devoirs du soir qu’ils subissent déjà toute l’année. Car derrière l’aspect ludique, ce sont de véritables leçons avec des exercices de cours, pas toujours bien adaptées, qui constituent le fond de ces cahiers de vacances. Alors pourquoi un tel succès ? Parce qu’ils ne sont souvent achetés que pour se rassurer, pour se dire que l’on a mis quelque chose en place et peu importe si ce n’est pas vraiment suivi.

Gros succès commercial, mais pédagogiquement, on est loin du compte !

Solution n°2 : les cours particuliers pour les parents flippés

Votre enfant connaît des difficultés scolaires prononcées ? C’est le premier de la classe et il compte bien le rester ? La solution la plus complète et la plus radicale est de l’inscrire à des cours dans l’une des nombreuses sociétés d’accompagnement et d’approfondissement scolaire. Cours en groupes de niveau ou cours particuliers, vous pouvez pendant quelques semaines lui réserver une à deux heures par jour maximum pour aller suivre un stage avec un véritable enseignant dédié.

Si cette méthode n’est pas mauvaise, n’oubliez pas que ce sont les vacances et qu’il ne faut pas enfermer votre enfant dans un processus qui pourrait être vécu comme punitif. Limitez cela à une semaine ou deux durant l’été et concentrez-vous sur la matière sur laquelle il connaît de plus grandes difficultés. Inutile de refaire tout le programme scolaire. Si cette solution a l’avantage de vous assurer que le temps dédié à l’éducation est consommé de manière productive, cela reste une solution onéreuse et qui doit être choisie avec l’accord de l’enfant. Si votre enfant n’est pas motivé, ce qui rentre par une oreille risque fort de ressortir par l’autre !

Solution n°4 : des cours particuliers

Solution n°3 : les jeux éducatifs et créatifs

Ces dernières années, de nombreuses études ont démontré que le cerveau retenait davantage les notions apprises en s’amusant. On voit donc désormais fleurir de plus en plus de solutions véritablement ludiques, souvent proches de méthodes pédagogiques alternatives de type Montessori ou Freinet, et qui permettent à votre enfant d’acquérir de véritables compétences sans que cela ne soit subi comme une intrusion du temps scolaire pendant les vacances. Vous trouverez sur le marché des box créatives pour faire bricoler votre enfant, des box orientées sur les sciences, les mathématiques ou l’histoire, ou des correspondances postales personnalisées pour votre enfant afin de le faire lire, écrire et de développer son imagination par le jeu.

Comparées aux cours particuliers, ces différentes solutions ne sont pas onéreuses et certains supports vont vous permettre de choisir spécifiquement les notions sur lesquelles vous souhaitez travailler ou vont s’adapter finement au niveau de votre enfant. L’avantage est également de créer un temps de partage et d’amusement avec le parent qui permettra, sans contrainte, de soulever certaines questions et d’y apporter des réponses. Ces outils mettent concrètement en application les notions apprises, permettant ainsi de mieux les retenir plutôt qu’en enchaînant des exercices communs avec des textes à trous et des verbes à conjuguer. Les vacances, c’est donc surtout apprendre en s’amusant !

Solution n°5 : jeux éducatifs et créatifs
Epopia, la correspondance postale dont l’enfant est le héros !

Solution n°4 :  les séjours linguistiques pour apprendre une nouvelle langue

Avec les vacances, il est temps de prendre le grand large ! Pourquoi ne pas partir avec tout un groupe, pour s’immerger dans une langue étrangère ? L’avantage principal de cette solution est que votre enfant sera encadré, motivé par un effet de groupe et, surtout, que cela ressemble malgré tout à de véritables vacances avec dépaysement, nouvelles rencontres et nouvelles aventures à la clé. S’il a besoin de travailler son anglais, son allemand ou son espagnol, optez pour un séjour linguistique en immersion dans le pays. Ces séjours comprennent généralement l’hébergement dans une famille d’accueil où l’on ne parle que la langue locale, d’un temps quotidien de cours en groupe de niveau et de sorties pour découvrir la richesse culturelle et donner envie d’en savoir plus. Petit défaut cependant, outre le prix élevé, les enfants ont une fâcheuse tendance à peu communiquer dans la famille et à se retrouver entre eux pour finalement parler français 90% du temps… Si vous avez des amis étrangers dans un de ces pays, envoyez-leur directement votre enfant en vacances une semaine. Vous perdez les cours et l’encadrement, mais vous gagnez une véritable immersion qui sera bien plus enrichissante et cela vous coûtera finalement beaucoup moins cher.

sejour-linguistique

Solution n°5 : les colonies de vacances thématiques

Sans sortir des frontières de notre beau pays, il y a déjà énormément de choses à apprendre et il est possible de mélanger vacances et éducation en l’inscrivant à une colonie de vacances thématique. Qu’il soit fan de sciences, de sport, d’informatique ou de nature, il existe de nombreux séjours en groupe qui vont permettre à votre enfant de découvrir ou d’approfondir ses connaissances dans son domaine de prédilection. Lors de ces séjours, votre enfant va partager ses journées avec d’autres enfants passionnés du même domaine, va apprendre l’enrichissement mutuel et se faire de nouveaux amis. Les journées sont généralement découpées en deux parties avec un temps attribué à la thématique principale (codage d’un jeu informatique, expériences scientifiques, découverte de la nature…) durant lequel ils vont pouvoir faire des expériences et apprendre des notions un peu plus poussées, que l’on ne voit pas forcément à l’école, et un temps d’animation plus générale avec des balades, du sport et des jeux. Ce mix éducatif et ludique permet véritablement à l’enfant de se sentir en vacances et l’aide à grandir.

solution n°3 : les colonies de vacances thématiques

Il existe ainsi de nombreuses solutions pour que votre enfant garde le rythme et se prépare au mieux à relever les défis de l’année supérieure. Si le prix n’est pas toujours à la portée de toutes les bourses, il existe heureusement de nombreuses alternatives beaucoup plus économiques. Il est cependant important de ne pas oublier que les vacances sont un temps que l’enfant doit aussi prendre pour se reposer, s’aérer l’esprit et vivre des aventures qui lui sont inaccessibles durant le temps contraint de l’année scolaire. Les voyages, les rencontres et les nouvelles situations vont le sortir de son quotidien et lui permettre d’apprendre plein de choses que l’on n’apprend pas à l’école. Respectez donc également ses besoins en ne lui imposant pas de calendrier trop contraint qui pourrait s’avérer, au final, contre-productif. Plus votre enfant s’amusera, plus il s’amusera avec vous, et mieux il apprendra !

 Sources :

Images Flickr / Pixabay – Creative Common

Rémy Perla

Rémy Perla

Papa de 2 enfants, engagé dans la révolution éducative depuis plusieurs années, Rémy Perla est l'inventeur de l'innovation littéraire "Epopia"

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partages