Facebook Pixel Comment reconnaitre un enfant précoce ou surdoué ?

Comment reconnaître un enfant précoce ou surdoué ?

Souvent surpris par certaines réactions de votre enfant, vous en venez à vous demander si celui-ci ne serait pas un enfant surdoué. Mais qu’est-ce que ce terme signifie exactement ? Nous allons vous aider à repérer certaines attitudes qui sont typiques d’un enfant précoce, sans pour autant nous substituer à un professionnel. Nous vous expliquerons ensuite à partir de quel âge on peut raisonnablement penser que l’on est face à un enfant à haut potentiel. Enfin, bien souvent, une fois que l’on a détecté une précocité chez son enfant, on se demande souvent comment faire pour l’aider à s’épanouir et comment l’accompagner dans ses apprentissages. Là encore, nous allons essayer de vous donner des pistes qu’il faudra adapter en fonction de chaque cas.


Le concept Epopia

Epopia fait lire et écrire les enfants, de 5 à 10 ans, à travers des aventures par correspondance postale, dont ils sont les héros ! Partagez le goût de l'écriture et de la lecture avec votre enfant et vivez ensemble une histoire formidable !

Découvrir le concept

Qu’est-ce que signifie être précoce ou surdoué ?

Il faut se rappeler que les termes enfant précoce, enfant surdoué ou enfant à haut potentiel (HP) que l’on nomme aussi les zèbres signifient tous les trois la même chose.

enfant-zèbre-haut-potentiel

Bien souvent on a tendance à penser qu’il s’agit d’enfants doués d’une intelligence supérieure et dont les qualités intellectuelles sont jugées supérieures à celles de la moyenne des enfants, ce qui va faciliter leurs études et leur réussite dans la vie.
Or, malgré un QI élevé, cette précocité signifie en fait une manière différente d’être au monde, ce qui s’accompagne d’un besoin d’attention particulière.

Ainsi ces enfants témoignent très tôt d’un besoin de tout comprendre, y compris des concepts abstraits tels que l’existence de Dieu, la mort… Ils cherchent à s’approprier le monde qui les entoure et sont très exigeants envers eux-mêmes comme envers les autres.

Ils font preuve d’une compréhension plus rapide et sont à même de tenir une discussion argumentée et raisonnée. Ils aiment d’ailleurs énormément bavarder, notamment avec les adultes et sont très curieux, même s’ils aiment aussi beaucoup la solitude. Leur logique est également très développée et leur imagination débordante. S’ils sont souvent rêveurs, ils font preuve d’une soif d’apprendre très développée. Leur sens critique est aussi très important et ils disposent d’un sens de l’humour assez développé.

À partir de quel âge peut-on savoir si son enfant est surdoué et quels sont les signes ?

Si on peut déceler quelques signes de précocité chez un nourrisson, il est préférable d’attendre au moins l’entrée à la maternelle pour procéder à une évaluation plus poussée.

enfant-lecture-surdouéLes bébés à haut potentiel peuvent avoir un regard très intense et donner l’impression de scruter attentivement leur entourage. Ils sont perpétuellement en alerte et semblent chercher à comprendre ce qui se produit autour d’eux. Si la marche ou le langage surviennent souvent très tôt, l’inverse peut aussi se produire : par crainte de l’échec, l’enfant ne se lance que s’il est certain de ne pas échouer. Mais dans ce cas, il est à même de tenir une conversation à la syntaxe parfaite et d’utiliser un vocabulaire très précis et varié.

A l’entrée en maternelle, les enfants précoces commencent à se démarquer des autres. Sensibles à toute sollicitation de leur intellect, ils posent énormément de questions et font souvent preuve d’impatience, de fougue et d’impulsivité. Ils sont capables de se concentrer sur une activité beaucoup plus longtemps que leurs camarades, surtout si celle-ci fait sens pour eux. Ils sont dotés d’une mémoire beaucoup plus importante que la moyenne.

En primaire, ils sont capables de travailler en autonomie, qu’il s’agisse des apprentissages ou des devoirs à la maison. Ils sont aussi capables d’appréhender la lecture sans aucune aide.

Comment accompagner son enfant surdoué ?

Dans un premier temps, il convient de s’assurer que votre enfant est effectivement un enfant surdoué. Pour cela vous pouvez lui faire passer des tests après avoir consulté un psychologue spécialisé dans ce domaine. Le test reconnu internationalement s’appelle le WISC. Votre enfant est évalué dans différents domaines tels que la compréhension verbale, la logique et la facilité à raisonner, la représentation mentale de l’espace, etc.

Plusieurs aspects de sa personnalité seront testés tant d’un point de vue cognitif que créatif, comportemental et affectif. C’est pourquoi il est indispensable de faire appel à un professionnel qui saura comprendre et interpréter ces tests.

Dans le cas où votre enfant présente un score supérieur à 130, il pourra bénéficier d’une prise en charge psychologique.test de qi enfant surdoué
Vous pourrez aussi essayer de l’intégrer dans une école spécialisée où les classes ont des effectifs moindres et où il pourra rencontrer des enfants comme lui ce qui lui évitera de vouloir à tout prix se fondre dans la norme au risque de mettre sa scolarité en péril.

Si l’enfant ne manifeste aucune envie pour ce genre d’institution, vous pouvez l’aider en rencontrant son professeur et lui expliquer qu’il est nécessaire qu’il dispose malgré tout de méthode d’apprentissage et de travail. En effet, un enfant surdoué peut avoir tendance à se « reposer sur ses lauriers » tant qu’il est dans des petites classes, mais s’il ne dispose pas d’outils à l’entrée au collège, il risque de se laisser submerger et de se retrouver en échec scolaire.

Vous l’aurez compris, un enfant précoce a besoin de beaucoup d’attention et surtout il faut penser à répondre à sa soif d’apprendre, particulièrement en dehors du milieu scolaire s’il ne fréquente pas une institution spécialisée. Il faut aussi se rappeler qu’un enfant surdoué présente une affectivité très exigeante, c’est pourquoi on ne préconise plus le passage dans une classe supérieure : l’enfant risquerait alors de s’isoler encore plus.

Pour approfondir le sujet :

Professeur Barbara CLARK : Grandir surdoué
Jeanne SIAUD-FACCHIN : L’enfant surdoué, l’aider à grandir, l’aider à réussir

Les associations de parents d’enfants à haut potentiel (AFEP et ANPEIP entre autres) peuvent aussi être d’un grand secours, tant pour le choix d’un thérapeute que de celui d’une école. De nombreux conseils sont aussi dispensés aux parents pour accompagner leurs enfants.

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription est confirmée.

Recevez nos actualités de littérature jeunesse, idées bricolages, et nouvelles fiches pédagogiques directement dans votre boite email ! 

Plume

Plume

Messagère ailée, mascotte d'Epopia, Plume vous dévoile tous les dessous de notre projet littéraire innovant !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *