Facebook PixelComment nous avons remporté le Prix La Tribune Jeune Entrepreneur - Le blog Epopia

Comment nous avons remporté le Prix La Tribune Jeune Entrepreneur

Le 2 juin 2014, dans la magnifique salle du Grand Rex, à Paris, et devant notamment une secrétaire d’État et une ancienne ministre, le porteur du projet Rêve aux Lettres, Rémy Perla, a reçu le prix national du Jeune Entrepreneur 2014. Ce concours, organisé par la journal La Tribune, sous le haut patronage du président de la République, François Hollande, est l’occasion de mettre un coup de projecteur sur cette jeunesse française qui ose entreprendre et qui crée aujourd’hui la France et les emplois de demain. Cette magnifique soirée fut un temps fort de l’aventure Rêve aux Lettres, qui devrait encore porter ses fruits durant toute l’année à venir.


Le concept Epopia

Epopia fait lire et écrire les enfants, de 5 à 10 ans, à travers des aventures par correspondance postale, dont ils sont les héros ! Partagez le goût de l'écriture et de la lecture avec votre enfant et vivez ensemble une histoire formidable !

Découvrir le concept

reve aux lettre au grand rex

Toute cette histoire a démarré une nuit devant un écran, à remplir, sans grande conviction, le formulaire d’inscription au Prix organisé par le journal La Tribune. « C’était une inscription pour le fun, sans trop y croire, faite à trois jours de la clôture », raconte encore Rémy Perla. En effet, nous savons bien combien il est difficile de se démarquer dans les concours nationaux. Il faut passer à travers plusieurs sélections successives, la concurrence est nombreuse, les décisions des jurys parfois arbitraires et il est difficile de savoir si notre idée est véritablement le genre de projet qu’attendent de découvrir les jurés. Mais une fois que l’on a décidé de se lancer, on le fait bien. Ce ne sont ainsi pas loin de 3 heures et demie qui ont été consacrées au remplissage de ce formulaire, pourtant court, mais très exigeant sur le format. 960 autres dossiers étaient également en compétition à ce stade.

Une victoire inattendue lors de la sélection régionale

Ces quelques heures n’ont pas été perdues, puisque notre dossier a été rapidement retenu. Grâce à l’aide de notre formidable réseau, nous avons ensuite, sans peine, réussi à réunir suffisamment de soutiens sur les réseaux sociaux pour obtenir notre ticket pour la finale régionale. Cette mobilisation était nécessaire car, le projet n’étant pas encore lancé, nous candidations dans la catégorie « Start », la catégorie réservée aux projets non encore aboutis. Anticipant sûrement la réception de très nombreux dossiers dans cette nouvelle catégorie, La Tribune avait en effet ajouté une règle spécifique limitant l’accès à la finale régionale aux cinq projets les plus largement soutenus.

Finalement, convoqués à l’hôtel de Région Nord-Pas-de-Calais, dans la capitale lilloise, nous avons fait la connaissance de plusieurs candidats qui attendaient avec nous dans la salle d’attente. De notre catégorie, sur les cinq convoqués, nous n’étions que deux à nous être physiquement déplacés jusqu’à Lille. Je suspecte que cet effort ait sensiblement joué en notre faveur. Notre challenger, Benoit Limar, portait un projet prometteur de service d’animation musicale professionnelle à distance pour équiper tous les bars voulant mettre de l’ambiance à moindre coût, My eDeejay. « Après un passage chronométré devant un important jury réunissant des représentants de différentes grandes sociétés et institutions partenaires, je dus hélas filer attraper le dernier train me permettant de rentrer sur Strasbourg » raconte encore Rémy. Et oui, Strasbourg-Lille, ce n’est pas la porte à côté et les horaires de la SNCF sont un peu légers en soirée sur cette ligne Est. C’est donc plusieurs heures plus tard, par Twitter, que nous avons eu la belle surprise de découvrir que nous étions qualifiés pour la grande finale nationale.

Twitter victoire PLTJE region Nord-est

Apparemment, nous avions tapé dans l’œil du jury. Le lendemain, on retrouvait dans les colonnes de La Tribune cette citation d’un membre du jury : « Pour Alain Laruelle, directeur commercial régional Nord Ouest d’EDF, il n’y a pas de doute : « Le projet de Rémy Perla a le potentiel pour devenir un phénomène de société chez les enfants, à l’instar d’Harry Potter. » ». Ça, c’est du compliment, ou on ne s’y connait pas !

Une finale nationale de très haut niveau

les 35 finalistes pltje

Débuta alors un second challenge, celui de recueillir un maximum de soutiens du public sur les réseaux sociaux afin d’obtenir deux voix positives supplémentaires lors du vote final. Plusieurs concurrents sélectionnés dans les autres régions avaient un compteur de Likes déjà élevé. Ne souhaitant pas les mettre sous pression trop tôt, nous avons volontairement attendu le dernier moment pour mobiliser à nouveau fortement tous nos nombreux soutiens et contacts. Avec l’aide de tous, nous avons réussi à réunir près de 3000 likes en seulement 3 jours, ce qui fut un exploit époustouflant. Jamais nous n’avions espéré atteindre un score si élevé.

Une semaine plus tard, nous étions à Paris, accueillis dans les locaux de la Fédération des Caisses d’Épargne, pour le grand oral du PLTJE. Après avoir retrouvé les autres heureux gagnants de la sélection régionale nord-est, nous avons pu découvrir, aux fil des discussions et des rencontres, les projets des 34 finalistes du concours. Autant vous dire que la qualité était au rendez-vous tant les projets étaient tous intelligents, ambitieux et, même parfois, les chiffres d’affaires atteints, impressionnants. Pour  n’en citer que quelques-uns, il y avait Pubeco, une société verte qui dématérialise les kilos de publicité qui envahissent nos boîtes aux lettres ; Texio, qui construit des détecteurs domestiques connectés et 100% made in France ; Nodova, une entreprise sociale qui fait des bijoux à partir d’un ivoire végétal cultivé dans les Andes, dans des coopératives de femmes créées tout exprès et bénéficiant du commerce équitable ; les finalistes du pltje attendentPricmetry, une société qui permet de dénicher les bonnes affaires sur le net en plaçant des alertes sur les changements de prix permanents ; Cocobebo, une plateforme de vente en ligne d’accessoires mode réalisés spécialement par des artistes et vendus de manière éphémère ; ou bien, les déjà célèbre Le slip français ! Et encore, vous n’avez pas vu les 27 autres nominés!

En fin de journée, est enfin venu le tour de la catégorie Start et la pression est montée d’un cran. Passage par l’interview, les photos, le petit temps de concentration et hop, jeté devant le grand jury, nombreux et attentif. La prestation fut de haute volée et les retours, les rires et les questions des jurés ont montré que Rémy Perla avait fait mouche. À la sortie, pas le temps de décompresser, encore une interview filmée et puis, hop, dans le bus, destination la fondation EDF, pour une visite de leur exposition temporaire et un généreux cocktail. Et puis vint la longue et interminable attente des résultats.

Une belle victoire sous les étoiles du Grand Rex

le grand rex aux couleurs du pltje

C’est exactement un mois plus tard, au cœur de la capitale française, qu’a eu lieu la cérémonie finale de ce grand Prix. La salle était bondée, et tout le monde de l’entreprise était au rendez-vous. Les présidents et directeurs des nombreuses entreprises partenaires (Orange, EDF, Aéroport de Paris, AG2R La Mondiale, Havas, …) de la BPI ou de l’association des Régions de France entouraient Axelle Lemaire, la secrétaire d’État au numérique, avec qui il fut possible d’échanger en Live par Twitter. Après près d’une heure trente d’une cérémonie pétillante, vint enfin le tour de la fameuse catégorie Start et l’égrainage des noms des nominés. Et grosse surprise de dernière minute, Yannick Bolloré (à gauche sur la photo) annonce que le groupe Havas offrira une campagne de communication gratuite au gagnant !!! Le gagnant recevra également une invitation de Silicon Students pour le « Startup Dream Team » de San Francisco. les partenaires pltje categorie startC’est alors que le président-directeur général d’Aéroport de Paris (à droite sur la photo), après avoir fait monter encore un peu la pression, a annoncé la victoire du projet Rêve aux Lettres. Grosse émotion, montée des marches, serrage de mains, petit film, quelques questions, quelques bafouillages et nous quittions la scène encore groggy de tant de surprises, pour nous jeter dans la cohue des félicitations.

Quelques jours après, nous ne nous sommes pas encore remis de toutes ces émotions et de cette inattendue et belle consécration. Nous avons appris par la suite, que, après notre passage au grand oral, la plupart des membres du jury voulaient immédiatement pouvoir abonner leurs enfants ou petits-enfants à Rêve aux Lettres… C’est ce qu’on appelle rencontrer son public !

Revivez avec nous cette belle victoire en visionnant la séquence live :

Et encore merci à vous tous, organisateurs du #PLTJE, partenaires, amis, soutiens pour votre mobilisation et pour vos encouragements !

Crédit photo : Marie-Amélie Journal – La Tribune

Rémy Perla

Rémy Perla

Papa de 2 enfants, engagé dans la révolution éducative depuis plusieurs années, Rémy Perla est l'inventeur de l'innovation littéraire "Epopia"

8 réactions sur “Comment nous avons remporté le Prix La Tribune Jeune Entrepreneur

  • 11 juin 2014 at 8 h 39 min
    Permalink

    Félicitations. Vous avez amplement mérité cette récompense ! Ce que vous faites est géniale :)

    Reply
  • 11 juin 2014 at 18 h 43 min
    Permalink

    « Ce n’est plus vraiment notre projet, c’est le projet d’une communauté et c’est ça qui est vraiment géniale » ! Beau sens de la formule, vous irez loin !

    Reply
  • 12 juin 2014 at 8 h 46 min
    Permalink

    Belle consécration pour un très beau projet. Enfin un moyen intelligent pour donner le goût de la lecture et de l’écriture à nos enfants. Et pour une fois, c’est sans écran, ça fonctionne uniquement avec du papier. C’est une magnifique idée à laquelle je souscris complètement. Bravo !

    Reply
  • 15 juin 2014 at 8 h 41 min
    Permalink

    J’ai découvert votre société dans les colonnes du journal La Tribune et je suis très intéressé par votre projet. Pouvez-vous m’indiquer comment abonner mes enfants ?
    Et bravo pour votre prix.

    Reply
  • 27 juin 2014 at 8 h 49 min
    Permalink

    Belle découverte du jour. Merci La Tribune de donner un coup de projecteur à ce type de projet qui méritent d’être mis en lumière et de se faire connaitre. Peut-on y abonner toute une école ?

    Reply
  • 3 juillet 2014 at 8 h 51 min
    Permalink

    Je découvre grâce à vous ce concours et ce projet. Félicitation à tous les gagnants et à tous les participants et je vous souhaite beaucoup de réussite pour l’avenir. Créez tous pleins d’emplois et continuez de voir loin !

    Reply
  • Pingback: Devenir auteur dès 6 ans : c’est possible avec Rêve aux Lettres | [Be Why] Le blog de BY CONSULTING

  • Pingback: 7 bonnes raisons de découvrir Rêve aux Lettres au Salon du Livre de Paris ! | Le blog Rêve aux Lettres

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *