Facebook Pixel Brico-Dino - Conte & histoire audio de dinosaures pour enfant à écouter

« Brico-Dino : de plumes ou d’écailles » – Une histoire audio sur les dinosaures !

Pendant tout l’été, Epopia (en partenariat avec le podcast « les p’tites histoires ») vous propose une série de 8 histoires et contes audio pour enfants ! Découvrez ci-dessous le podcast « Brico Dino : de plumes ou d’écailles » suivi de l’histoire au format texte.


Le concept Epopia

Epopia - Ma Mission Dinosaures

Découvrir les dinosaures, la paléontologie et l’histoire de la planète

La machine à voyager dans le temps tombe en panne et voici les personnages bloqués en plein Crétacé !

Je découvre cette aventure

Synopsis : Nao, Myrtille et Barnabé partent aux temps des dinosaures pour percer un mystère : les dinosaures avaient-ils des plumes ? Privée de sa magie, Myrtille saura-t-elle s’adapter pour échapper aux griffes des dinosaures affamés ?

Nao, Myrtille et Barnabé vivaient dans un immeuble pareil à cent mille autres, à une exception près : ses couloirs étaient parcourus de portes magiques qui s’ouvraient sur d’autres mondes. Des mondes qu’ils étaient sur le point de découvrir…

Ce jour là, ils s’étaient donné rendez-vous dans la « Salle des Étranges Inventions » de l’immeuble et y observaient les objets extravagants qui la remplissaient : un gant de boxe géant, un pendule-chouette, une machine à fabriquer de la bave de dinosaure, une étrange malle de magicien, des ciseaux qui coupaient les cheveux tout seuls, ou encore un parapluie pour dragon.

Ils l’explorèrent de fond en comble, en recherche d’inspiration.
Ils participaient en effet à un grand concours artistique dont le but était de créer la statue d’un animal imaginaire. La plus belle œuvre trônerait dans un couloir de l’immeuble. Après quelques instants, ils se retrouvèrent pour échanger leurs idées.

– Vous savez ce que vous allez faire vous ? Moi, ça m’a bien inspirée tout ça, foi de sorcière ! Je vais créer un Renoursette : une espèce de renard avec des pattes d’ourson et un bec de chouette !
D’un coup de pinceau magique, Myrtille façonna une gigantesque statue.
– Rien de plus facile !
– Ouais, avec ton pinceau magique, c’est fastoche ! Nao et moi, on va bricoler un dinosaure-oiseau avec la sueur de nos mains, d’abord ! Un dinosaure avec des plumes !
– Mais ça existe déjà ! En tous cas, ça a existé, il y a des millions d’années ! répliqua Myrtille.
– Mais, pffff, n’importe quoi ! Tu dis ça parce que tu trouves notre idée plus sympa que la tienne ! rétorquèrent Nao et Barnabé.
– Mais puisque je vous dis que ça a vraiment vécu, ces bestioles-là !
– On te croira quand les poules auront des dents ! Ha, ha !
– Mais elles en ont euuuu ! Enfin presque : elles descendent des dinosaures !
– Quoi ?
– Suivez-moi. Je vais vous montrer !
– D’accord mais à une seule condition : si tu n’arrives pas à nous prouver que certains dinosaures avaient des plumes, tu seras obligée de refaire ta statue avec tes petites mains, sans te servir de la magie ! proposa Nao.
– Marché conclu. Préparez vos affaires. On part aux temps des dinosaures !

Nao glissa son livre de survie, une boussole et un sandwich au jambon en cas de petit creux dans son cartablablalettres. Barnabé, en bon bricoleur, enfourna dans son coussinours des élastiques « parce-que-on-ne-sait-jamais-ça-peut-toujours-servir » et son couteau sert-à-tout.
Myrtille, quant à elle, irait avec les mains dans sa robe de sorcière. Elle se dit que son pinceau magique serait amplement suffisant.

Ils passèrent une porte magique et se retrouvèrent en plein milieu d’une clairière. Quelques dinosaures herbivores y broutaient paisiblement : des brachiosaures, des stégosaures, ou encore des ankylosaures.
– Alors, ils ont des plumes peut-être, ces dinosaures ? dit Barnabé.
– Ce sont des herbivores ceux-là ! Les dinosaures dont je parle, ce sont des carnivores ! Ils vivent dans les forêts luxuriantes, comme celle-là, tiens ! répondit Myrtille en pointant une forêt à proximité du bout du doigt.
– Moi, je ne rentre pas là-dedans ! C’est bien trop risqué ! décréta Nao.
– Bon, venez. On peut toujours demander au diplodocus là-bas s’il nous autorise à monter sur son cou pour observer la forêt en toute sécurité.

Grâce à un sort, Myrtille baragouina quelques mots en langage dinosaure. Le majestueux animal accepta de les laisser grimper et les mena aux abords de la forêt. Ils l’observèrent attentivement, partagés entre crainte et enthousiasme.

– On ne voit rien ! Myrtille, admets que tu as tort, pour une fois ! décréta Barnabé après seulement quelques instants.
D’un coup de pinceau magique, Myrtille fit apparaître une paire de jumelles.
– Tiens, avec ça, ça ira bien mieux ! Et sois un peu patient, foi de sorcière, au lieu de dire des bêtises !

Quelques minutes plus tard, Myrtille hurla :
– Là-bas, des vélociraptors ! Regardez !
– Oh oui, je les vois ! Mais, mais, ils ont…, s’étonna Nao.
– Des plumes ! Parfaitement ! Alors qui avait raison ?

Conte & histoire de dinosaure pour enfant

Barnabé les vit à son tour.
– Rhooo, ça va, ça va…tu as gagné. Rentrons, maintenant, si on veut finir notre sculpture à temps pour le concours.
– Oui, allons-…. Oh oh attendez, je crois qu’il y a un problème. Regardez !
Plus bas, une maman tricératops grognait. Sans le vouloir, notre diplodocus s’était posté en plein milieu de son nid !

Plus en colère que jamais, elle frotta le sol de sa patte avant et fonça sur le Diplodocus. Il se tordit de douleur et projeta nos trois amis. Ils passèrent au travers des arbres, rebondirent sur les branches, et par chance, atterrirent dans un gigantesque tas de fougères.
– Oh-là-là, j’ai mal partout ! Et puis, c’est quoi cette odeur ? On dirait…
– Du caca de dinosaure ! Beurrrrk ! On l’a échappé belle !

À quelques mètres d’eux à peine, s’amassaient de jolis tas de crottes de dinosaures séchées.
– Oh, des crottes de Raptors ! Je n’en avais jam… entama Myrtille quand Nao la coupa net.
– T’es sérieuse? Super ton idée ! On est tombés en plein milieu de la forêt de dinosaures mangeurs d’humains ! La porte de sortie doit être à des kilomètres !
– Oh, ça va, si vous m’aviez crue dès le départ on n’en serait pas là !

Sur ces mots, des bruits se firent entendre. D’abord lointains, puis de plus en plus rapprochés. C’était comme si quelque chose fonçait droit sur eux ! Soudain, un allosaure, une sorte de mini T-rex, surgit des buissons et leur bondit dessus !
– Champobulle !
BOUM ! La bête se heurta contre un dôme de protection transparent créé par Myrtille.

– Oh-là-là, c’était moins une, dit-elle. Heureusement que j’étais là !
– Ne te réjouis pas trop vite, marmonna Nao en regardant tout autour de lui.
Une famille entière d’allosaures s’était regroupée tout autour du dôme. Ils observaient les trois amis d’un air affamé.
– J’espère que c’est du solide ton truc ! bredouilla Barnabé.
– Rien à craindre avec la magie !

Sûre d’elle, la petite sorcière gesticula et grimaça près de la paroi !
– Mais qu’est-ce que tu fiches ? Arrête-ça ! Ils vont nous foncer dessus ! s’inquiéta Nao.
– C’est exactement ce que je veux ! Ça vous prouvera que mon dôme est IN-CA-SSABLE !
Et c’est ce qui arriva. Les allosaures, furieux, cognèrent leur tête violemment contre le bouclier magique.
– Vous voyez, IN-CA-SSABLE ! s’exclama Myrtille fièrement.

Cet échec ne fit qu’augmenter l’énervement des carnivores qui reprirent de plus belle.
Des ptérodactyles, attirés par le brouhaha, se joignirent à la fête à leur tour. Ils prirent le dôme d’assaut.
Ils le frappèrent de leur bec encore et encore jusqu’à ce que…CRIC CRAC de minuscules fissures apparaissent. Les allosaures se précipitèrent pour y planter leurs dents tranchantes !

– Incassable, hein ? Et ça c’est quoi ? On est fichus maintenant !
– Mais non, je peux, je peux…ZUT !
Le pinceau magique de Myrtille ne projetait plus que de faibles étincelles.
– Il a dû s’abîmer pendant la chute ! Comment va-t-on sortir d’ici vivant sans magie ?
– Les dinosaures craignent le feu, s’illumina Nao. Il y a un chapitre  » Comment allumer un feu en forêt  » dans mon livre de survie. Trouvez un moyen de me faire gagner du temps !
– Oh si seulement on avait recourt à la magie… je ferais apparaître des catapultes !
– On peut en construct… construct… en fabriquer ! Viens, je te montre ! s’exclama Barnabé.

Il prit quelques branchages et sortit son couteau-sert-à-tout ainsi que ses élastiques de son coussinours. Et en deux nœuds et trois mouvements, il tenait un super giga lance pierre entre ses mains !
Myrtille était stupéfaite de la dextérité et de la vitesse avec lesquelles son ami avait fabriqué cet objet.

Mais elle n’avait pas le temps de le complimenter. Les dinosaures gagnaient du terrain. Nao tentait de faire flamber un petit tas de bois pendant que Myrtille fabriquait son lance-pierres.
– Tu crois que ça aura un effet sur ces monstres ? Et d’ailleurs qu’est-ce qu’on va leur lancer dessus ?
Barnabé désigna les crottes sèches du bout de son menton tout en aidant Myrtille à ficeler la dernière branche de son « lance-crottes ».
– J’y suis presque ! s’écria Nao.
– Eux aussi ! s’inquiéta Myrtille.
– Tous en position !

Ils se serrèrent les uns contre les autres, dos à dos.
GRRRRROOOARRRR
Une gueule pleine de dents pointues pénétra vivement le dôme. Puis, une pluie de becs en trancha le haut comme des coups de couteaux. La bulle vola en éclats.

– Chargeeeeeez !
Nao tira son sandwich au jambon de son cartablablalettre et le lança le plus loin possible. Éloignant ainsi une bonne moitié des prédateurs.
Barnabé et Myrtille, eux, catapultèrent de toutes leurs forces les crottes sèches sur les allosaures et les ptérodactyles qui battaient en retraite.
Quand l’un des dinosaures ailés agrippa Nao et l’entraîna dans les airs !

– Oh noooooon Nao !
– Il faut finir le feu ! cria Barnabé encerclé par trois dinosaures qu’il avait du mal à éloigner.
Myrtille n’avait jamais fait de feu autrement qu’avec son pinceau. Elle empoigna le livre de survie. Il n’y avait plus qu’une manipulation à faire. La vie de ses amis en dépendait.
Premier essai. Nao était emporté encore plus haut.
Deuxième essai. Un allosaure arracha le lance-crottes des mains de Barnabé.
Troisième essai…

– Ça y est ! J’ai réussi !
Myrtille enflamma une branche et l’agita devant les dinosaures. Ceci les éloigna et permit à Barnabé de s’emparer de l’autre lance-crottes. Il visa le ptérodactyle qui avait décidé de faire de Nao son dîner. PAF ! En plein dans le bec !
Nao fit alors une chute vertigineuse. Heureusement Barnabé lança son gros coussin rebondissant pour amortir sa chute.

– Sauvés !
– Merci les amis !
– Heureusement que Myrtille a réussi à faire le feu pendant que je me bagarrais contre ces bestiaux féroces !
– Je dois dire que c’était plutôt…
– Pas fastoche ?
– Long ?
– Non, excitant! Je n’aurais pas cru ressentir autant de satisfaction à faire les choses de mes propres mains ! conclut Myrtille.

– Allez, fichons le camp d’ici maintenant ! Barnabé, tu viens ? Barnabé ? Barnabé !
– Les amis, les amis, je suis là… chuchota Barnabé derrière eux.
– Mais pourquoi tu chuchotes ? demanda Myrtille.

Ils se retournèrent et c’est là qu’ils le virent : un énorme, un gigantesque Tyrannosaurus rex. Il reniflait Barnabé qui retenait sa respiration.
Apeuré, Nao recula et fit craquer une branche sous son pied.
Le T-rex émit alors un cri à faire trembler tous les arbres de la forêt. Sa grande gueule ouverte était sur le point de se refermer sur un Barnabé paralysé par la peur !

C’est alors que Myrtille ramassa une crotte séchée qu’elle enflamma avant de la catapulter droit dans la gueule du monstre qui gémit de douleur.

Barnabé et ses deux amis en profitèrent pour s’échapper. Le gigantesque carnivore, hors de lui, se lança à leur poursuite.
Ils coururent aussi vite que possible. Ils zigzaguèrent entre les arbres, sautèrent par dessus des fourrés, escaladèrent des talus, traversèrent des ronces… toujours pourchassés par le T- Rex qui détruisait tout sur son passage.
Après une course interminable, ils aperçurent enfin la porte magique !

En sortant de la forêt, ils entendirent un gros « BOUM » et virent quelque chose dans le ciel sans distinguer clairement de quoi il s’agissait. Peu après, des ptérodactyles lancèrent des plaques métalliques qui étaient tombées du ciel, que les amis réussirent à éviter. Elles freinèrent le T-rex dans sa course.
Un gigantesque ressort rebondit devant la porte, l’ouvrit et atterrit face à la « Salle des Étranges Inventions »

Nos trois amis s’y précipitèrent.
Ouf ! Ils l’avaient échappés belle.
Oh ! Non ! La porte était restée ouverte !
Ils se ruèrent dessus pour la fermer…

Impossible ! Le T-Rex les avait rattrapés. Il engouffrait son énorme mâchoire dans l’encadrement de la porte. Nao appuya cette dernière sur la gueule du monstre, tandis que Barnabé se servit d’un balai pour le frapper.

Myrtille devait faire quelque chose et vite ! Elle réfléchit quelques secondes « Bingo ! » Elle se précipita dans la « Salle des Étranges Inventions » et réapparut quelques instants plus tard avec la malle de magicien sur roulettes et le gant de boxe géant .Elle accrocha ce dernier au ressort puis glissa le tout dans la malle.

Elle actionna son invention en direction du dinosaure en furie.
CHPOING !!!
Le gant s’extirpa avec force de la malle et cogna le T-Rex ! En plein dans le mille !
Hurlant de douleur, le monstrueux carnivore prit les pattes à son cou.
– Et voilà ! Le dinosaure est dans la boîte ! rit-elle, en fermant la porte à triple tour.

Les jours qui suivirent, la petite sorcière répara évidemment son pinceau magique. Elle aimait toujours s’en servir, après-tout, c’était une sorcière expérimentée ! Mais à présent elle éprouve aussi beaucoup de plaisir et de satisfaction à bricoler des objets par elle-même !

D’ailleurs, même si elle avait prouvé à Nao et Barnabé que les dinosaures à plumes avaient bien existé, elle décida de refaire complètement son Renoursette à l’aide de ses dix doigts. Son animal mécanique, qui accueillait les visiteurs en leur serrant la patte, lui permit même de remporter le premier prix du concours !

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription est confirmée.

Recevez nos actualités de littérature jeunesse, idées bricolages, et nouvelles fiches pédagogiques directement dans votre boite email ! 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *